Skip to content

Sommes-nous des informaticiens créatifs ?

J’ai reçu ce week-end un e-mail d’une personne de ma famille (éloignée, je vous rassure) souhaitant partager avec moi sa dernière trouvaille sur Internet : l’animation décalée de la boutique en ligne HEMA.

Souvenez-vous, on en parlait entre professionnels de la profession en janvier 2008. Il s’agit d’une fausse interface d’e-boutique qui « se casse la gueule ». L’animation est plutôt bien faite, le concept est sympa et cela avait un peu fait parler. http://producten.hema.nl

Outre l’absence assez marquante de communication entre la sphère des professionnels du web et celle des non-connectés qui au final crée un décalage d’information de presque 1 an tout de même, j’ai souhaité faire un billet au sujet de cet e-mail car la personne termine son texte ainsi :

L’animation est géniale. Cette compagnie a un grand sens de l’humour et un informaticien créatif!

Un informaticien créatif !!! Voilà une expression qui m’a fait bondir et m’a donné envie de réagir tout de suite. Voici donc la réponse que j’ai faite et que je partage avec vous :

Cher xxxx,

(…)
En effet, cette animation publicitaire est géniale mais elle n’est pas l’œuvre d’un informaticien créatif. C’est le résultat d’une commande des magasins HEMA à une agence web. Je me permets de te reprendre sur ce point car c’est à cause d’amalgames de ce genre que mon travail est si difficile à vendre. Si tous les gens pensent comme toi que ce genre de site est fait par un informaticien créatif, comment puis-je vendre mon travail moi ? celui de mon agence ?

Pour te faire une idée du travail qu’il y a derrière ce site, voici grosso-modo comment cela a dû se passer :

  • Il y a d’abord eu des créatifs qui ont imaginé le concept sur la base d’un brief donné par le client.
  • Ensuite des directeurs artistiques ont fait des maquettes pour vendre l’idée au client.
  • Ensuite un iconographe a recherché et acheté toutes les images nécessaires pendant qu’un designer 3D a conçu les images en 3D nécessaires (et les effets spéciaux).
  • D’un autre côté, un sound designer a conçu ou acheté tous les sons et musiques nécessaires à l’animation.
  • Ensuite un flash designer a assemblé tous ces éléments et a créé l’animation et un web-designer l’a intégré dans une page web.
  • En parallèle de ça, un chef de projet a suivi l’ensemble de la production, coordonné tous les intervenants, présenté chaque étape de création au client, impacté les remarques du client sur les équipes.
  • En amont de tout ça, un commercial et le chef de projet ont chiffré le travail, et le commercial l’a vendu au client, épaulé par un team de créatifs.

Et le client quand il a vu le prix, s’est exclamé :

Quoi ?!! Vous rigolez ? Tout ça pour le travail de quelques jours d’un informaticien créatif ?

Published inCarnet de route

2 Comments

  1. # #

    T’as oublié de dire que durant toutes ces étapes, un concepteur-rédacteur s’est occupé de boire du café en regardant des vidéos sur Youtube. C’est vrai ça. Comment puis-je vendre mon travail si tu ne m’inclues même pas dans le processus créatif?

  2. Laurent Assouad Laurent Assouad

    Arrête ! You’re kidding !! Quand je parle des « créatifs » j’inclue évidemment les concepteurs-rédacteurs. Attends tu m’connais. Mais tu as raison que j’aurais dû le préciser. D’ailleurs tu remarques que je n’ai pas mentionné non plus le directeur de création :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.