Skip to content

Le futur M. Internet du gouvernement ment

Bon le titre c’est surtout pour la rime interne, histoire d’avoir un titre sympa pour un billet grave :

Après son interview loupée sur BFM TV qui a fait beaucoup crépiter les claviers, voilà que Frédéric Lefebvre en rajoute une couche dans une interview sur lepost.fr.

h-3-1381871-1231603968

Voici un résumé des faits :

Voilà vous avez déjà une idée du personnage. Mais attendez le plus drôle triste arrive maintenant :

  • Le 6 janvier dernier, Frédéric Lefebvre est interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV qui lui demande insidieusement s’il sait ce qu’est le web 2.0. Grand moment de solitude pour Frédéric Lefebvre qui hésite, s’enfonce et se ridiculise, car en bon homme politique qu’il est, il refuse d’avouer son ignorance. Voyez vous-même :
  • Après la vague de bad-buzz générée par cette grosse bourde, Frédéric Lefebvre revient sur cet événement dans une interview accordée à lepost.fr et publiée aujourd’hui
  • Et ses réponses sont pathétiques et confirment son incompétence et son hypocrisie : « [Ma réponse à la question était floue] car il existe plusieurs définitions du web 2.0! Quand on m’a posé la question, c’est vrai que j’ai hésité mais je cherchais la meilleure définition possible et surtout celle qui était la plus compréhensible pour le grand public. J’allais pas partir dans une explication de cinq minutes! » mais bien sûr !!

Voilà vous savez tout. C’est triste. toute de suite après cette interview catastrophique Frédéric Lefebvre a créé son profil Facebook et a même créé un groupe pour discuter de ce qu’est le web 2.0 : Groupe de débat pour trouver une définition consensuelle au web 2.0. Mais c’est dingue, ce gars s’enfonce lui-même, c’est affligeant.

Published inDivers

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.