Skip to content

Sérendipité en entreprise

La sérendipité, néologisme décrivant des coïncidences inattendues permettant des découvertes, est entrée dans le monde du travail grâce au web. Les entreprises doivent-elles s’en méfier ou au contraire l’intégrer ?

Qu’est-ce que la sérendipité ?

Pour faire court, cela désigne la découverte d’information par le biais du hasard. On parle de recherche aléatoire, de découvertes inattendues… C’est une démarche plus ou moins consciente que l’on a tous déjà pratiqué et qui a fait l’histoire de l’humanité. Pour en savoir plus : wikipédia

Pourquoi la sérendipité est-elle d’actualité ?

On parle beaucoup de sérenpidité en ce moment car le web a développé chez tous un goût prononcé pour celle-ci et a même transformé la structure mentale des natifs numériques (les digital native) qui privilégient désormais les approches sérendipiennes aux démarches structurées. Concrètement, la sérenpidité version web, c’est :

  • naviguer de liens hypertextes en liens hypertextes pour finir par découvrir une information qui nous est utile mais que nous ne cherchions pas…
  • regarder sur YouTube les vidéos relatives à celle que l’on vient de visionner…
  • lire les timeline de ses followers Twitter dans l’espoir d’y trouver quelque chose d’intéressant
  • cliquer sur un mot-clefs d’un article pour découvrir tous les articles liés
  • utiliser les suggestions de recherche des moteurs de recherche

Sérendipité

Alors la sérendipité a-t-elle sa place dans l’entreprise ?

La première réaction face à la sérendipité est de la considérer comme contre-productive. Dans un monde régit par la rentabilité et l’efficacité, le hasard n’a pas sa place, en tout cas pas officiellement. La sérendipité n’est pas logique, n’est pas rationnelle, ce n’est pas une méthodologie mais une non-méthode que l’on ne peut ni intégrer dans un système logique ni appréhender rationnellement.

Pourtant La sérendipité a des qualités indéniables que les entreprises ne devraient pas négliger :

Elle est notamment un gage d’ouverture d’esprit et de créativité. Se laisser porter par le hasard est le meilleur moyen de trouver de nouvelles sources d’inspiration, des idées neuves… Et pratiquer la sérendipité, c’est accepter que ses méthodes ne sont pas infaillibles, accepter que son raisonnement, sa logique ne mèneront pas forcement au meilleur résultat… Or la remise en question est un facteur clés de réussite.

D’autre part les sérendipitant, ceux qui pratiquent efficacement la sérendipité, font preuve de sagacité, de flair, de vigilance, de perspicacité, bref de curiosité constructive ! Une qualité inestimable dans le monde du business.

Enfin, puisque les générations à venir sont « formatées » selon ce schéma, les entreprises ont tout intérêt à s’y adapter, s’orienter vers des structures de données beaucoup plus transversales, non-structurées mais adaptées à la navigation aléatoire. D’ailleurs, peut-être que le système de structuration des données tel que nous le connaissons aujourd’hui, celui qui est issu de la structure des encyclopédies d’antan, est voué à disparaître au profit d’une structure sans ordre qui colle plus aux usages d’une génération qui ne fonctionnera plus que par sérenpidité.

Published inEntreprise 2.0

2 Comments

  1. Jérémy G Jérémy G

    Laurent,
    Le hasard ne gouverne pas totalement cette méthode de navigation puisque dans la plupart des exemples, la navigation se fait par association d’idées, de mots clés…de tags. On en arriverait donc à une navigation par tags, un tri des éléments par mots clés et non par arborescence « classique »

    PS: Reste que la sérendipité dans les entreprises fait peur au chef de projet que je suis :)

  2. Laurent Assouad Laurent Assouad

    Oh faut pas avoir peur :-)
    Tu as raison, ce n’est pas vraiment du hasard (sinon on appellerait ça « hasard » tout simplement et non pas « sérendipité » :-)).
    Et oui, les structures de données de demain fonctionneront par tags/mots clefs / associations sémantiques / liens… et non plus par arborescence classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *