Skip to content

Qu’est-ce qu’elle glande la ménagère de moins de 50 ans ?

menagereQu’est-ce qu’elle glande la ménagère de moins de 50 ans ? A une époque (que je n’ai pas connu), on faisait tout pour elle. La publicité ne connaissait pas la crise, les ménages non plus. C’était le début de la consommation de masse et la ménagère de moins de 50 ans était une cible privilégiée pour les annonceurs de produits de grande consommation. Le concept était très large mais, dans ce contexte florissant, il suffisait.

Puis la crise économique est arrivée. Les ménages se sont retrouvés saturés de messages publicitaires, et les rayons saturés de produits de grande consommation, la ménagère ne savait plus où donner de la tête, elle se méfiait du mensonge publicitaire. D’autre part les moeurs ont évolué, la ménagère s’est émancipée, la famille s’est complexifiée, dispersée, équilibrée, les rôles de chacun sont plus flous, la femme a jeté le tablier et l’homme revendique sont droit au ménage. Bref la ménagère de moins de 50 ans n’existe plus. Paix à son âme !

Heureusement les publicitaires n’ont pas attendu la mort de la ménagère pour réagir. Ils ont créé les sociostyles, des typologies de consommateurs ayant des comportements, conditions de vie et opinions similaires. Et c’est vrai que pendant un moment cela leur a suffit. Ils pouvaient se reposer sur les sociostyles pour créer en toute confiance des messages publicitaires efficaces. Mais la société a continué à évoluer, Internet est arrivé, et tous les consommateurs ont eu accès à l’information ! Les opportunités de communication se sont multipliées. Chaque individu est devenu un vecteur de communication (quand vous « likez » la page Facebook de Coco-Cola, vous vous transformez en quelque sorte en media). Les messages se sont complexifiés, se brouillent. Les consommateurs n’ont jamais été autant à la fois informés et confus.

Alors même les focus groupes ne suffisent plus à affiner les messages publicitaires. Et de toute façons la publicité de masse n’existe plus (La fin des agences de publicité). Désormais la communication entre les marques et leurs consommateurs est bi-latérale, personnalisée, unitaire. Il n’y a plus de ménagère de moins de 50 ans, plus de cadre CSP+, plus de jeune connecté, il y a une multitude d’utilisateurs, une masse mouvante de comportements qu’il faut analyser en permanence pour s’adapter et ne pas disparaître.

Voilà pourquoi l’UX Design a été créé !

UX-Design

Published inCarnet de route

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *